Christophe Hervaux à la MB Race

Il vaut mieux réfléchir à deux fois avant de s’engager dans la MB Race, une course de VTT all mountain ultra marathon, la plus dure dans sa série. Le décor est magnifique. Trois Nogentais débarquent à Combloux, en Haute-Savoie, face au Mont-Blanc. Seb, Franz et moi-même assistons au briefing. La pression monte, puis le directeur de course nous annonce une course très difficile à cause des pluies diluviennes qui s’abattent sur le département depuis une semaine, également de gros orages sont prévus avant le départ de la course. Trois formats de courses se présentent aux participants : 70 km(3500mD+), 100km (5000mD+), ou 140km(7000mD+). Préparation avant course dans l’appartement et repas léger la veille au soir, petite nuit et départ 6h du matin avec 1200 participants. Top départ. Le ton est donné. Ca grimpe sur 10km avec 400mD+. Seb crève au 8 ème km (pas de bol), il me rejoindra au 1er ravitaillement. Je me fais plaisir dans les descentes en première partie de course. Passé le ravito, nous partons pour le col du Jaillet (1723m), un mur s’offre à nous, avec 900mD+. Passé le col, une grosse descente avec une partie de 5km d’enduro très technique. Km 34, 2ème ravito. La pluie s’invite et le froid est là depuis le début avec seulement 6°. Nous partons ensuite pour l’ascension de la tête du Torraz à 1930m avec 1030mD+. Passé la tête du Torraz, mon espoir d’atteindre la barrière horaire pour m’engager sur le 100km s’envole. 90% du parcours est boueux et très exigeant. J’arrive au ravito du Bonjournal. Je suis à 12km de Combloux . Enfin après 11h42 de course, je fini 635ème/682. Franz termine 658ème en 12h10 et Seb casse son dérailleur environ au 35ème km. Il y aura 326 abandons, 71 participants seront finishers des 140km et 121 pour les 100km. Mais le rendez-vous est pris pour l’année prochaine avec un temps plus sec pour ne pas rester sur une fausse appréciation de cette merveilleuse compétition.

Ils nous font confiance